Association Française pour le Production Fourragère

Les articles

English version

Pratiques anciennes et perspectives d'utilisation fourragère des arbres

Paru en 1987 dans Fourrages n°HS-2 (page 81 à 106)

Auteurs : Lachaux M.

Co-auteurs : de Bonneval L., Delabraze P.

Mots-clefs : parcours, ovin, Provence-Alpes-Côte d'Azur, caprin, système d'exploitation, pastoralisme, arbre fourrager, histoire, Provence, gestion du territoire

Résumé :

Les pratiques anciennes d'utilisation fourragère des arbres dans la val­lée des Duyes (Alpes-de-Haute-Provence) sont décrites et confrontées à diverses sources bibliographiques.

Après la guerre de 1914, on observe une grande diversification de la conduite des troupeaux. C'est dans les exploitations où l'irrigation est impossi­ble mais qui sont largement pourvues en espaces de parcours et en main d'oeuvre que les pratiques d'affouragement avec feuilles et fruits d'arbres vont persis­ter le plus longtemps. Ces ressources assurent l'essentiel de la ration hiverna­le des brebis de réforme ou qui ne sont pas en production, ou du troupeau, lors­que la pénurie menace; elles représentent également l'alimentation régulière des chèvres.

Diverses pratiques étaient utilisées: la "rame au sol" (distribution occasionnelle de branchages verts de chênes, saules, peupliers, ormes, frênes, mur ier s et cytise aubour), la "ramée" (constitution de fagots pour la consomma­tion hivernale, les feuilles séchées restant sur les rameaux; pratiquée à des rythmes de coupe variables selon l'essence et la localité) ; les glands de cer­tains chênes blancs étaient récoltés puis distribués en hiver aux ovins.

Quelques estimations des volumes fournis sont réalisées et les perspec­tives d'utilisation actuelle de telles ressources discutées. 

Télécharger l'article



 
173434 visites

Espace Adhérents et abonnés

Email :

Identifiant :



J'ai oublié mes identifiants

Je n'ai pas d'identifiant



Dernière mise à jour le
06/12/2018